Emploi

Vous alternez les contrats courts et les périodes de chômage et ne parvenez pas à sortir de la précarité, expliquez les difficultés rencontrées dans vos recherches d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre numéro de téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 réponses sur “Emploi”

  1. Avec un dut comptable, que des contrats en CDD. Et pour les périodes d’essai remercie dans les grandes surfaces pour la raison pas assez rapide ou refuse de faire des heures supplémentaires, les excuses donné sur la période d’essai. ….
    Pour une licence d histoire que des contrats en CDD. Embaucher en grande surface pour faire la régie des livraisons, que des contrats renouvelable ou propositions sur d’autres cité ,
    Pour les société d’intérim , que des contrats en CDD renouvelable

  2. Trouver un emploi en CDI est devenu l’exception.
    Pour les DRH, passé 45 ans tu passes en senior.
    Demandeur d’emploi bien après 45 ans , j’ai fait le choix de ne plus mettre mon age ni ma date de naissance et, après 2 périodes d’intérim puis un CDD de 18 mois, j’ai eu la chance d’avoir un CDI à 58 ans.
    Tout n’est donc pas perdu.
    Je pense que des cotisations patronales supplémentaires doivent être demandées pour tous les CDD et intérim et plus c’est court, plus elles doivent être progressives

  3. Chaque citoyen français doit avoir le droit de travailler et de vivre sa vie dignement.(et non pas survivre !!).
    Pour cela, il a été mis en place des agences qui permettent de proposer des postes à ceux qui recherchent des emplois. C’est donc au gouvernement de faire en sorte que chacun puisse en trouver un.
    Il faut tout de même que au bout de trois ou quatre propositions, le demandeur d’emploi accepte de prendre ce que l’on lui propose(même s’il faut se déplacer et déménager, Même si c’est un travail fatigant…..).Dans ce cas, il ne doit pas le résilier au bout de trois ou quatre mois sous prétexte qu’il a le droit à des indemnités.
    Il n’est pas normal que certains, comme les gens du voyage et les SDF, ne travaillent pas et vivent aux dépens de la société. Leur créer des zones d’accueil Avec tout le confort et presque gratuitement, pour ne pas dire gratuitement, n’est pas fait pour les encourager. On a tous le droit de vivre comme il nous conviEnt, mais pas aux dépens des voisins et de l’entourage.
    Il n’est pas normal non plus que les handicapés ne trouve pas de travail adapté à leur handicap.
    Par contre on pourrait faire travailler les prisonniers plutôt que de les loger et les nourrir gratuitement. Cela en dissuaderait peut-être certains.
    Pour conclure, est-ce que Pôle emploi vaut le coup d’exister alors qu’il coûte 6 milliards d’euros par An, pour 9 millions de chômeurs ? Où est
    L’efficacité ? Ne fallait-il pas le jumeler avec la CAF ?

  4. J ai 58 ans , itlaire d un bac professionnel en secrétariat comptabilité et d une attestation de capacité de transport (gestion d entreprise)’ j ai travaillé sous contrat aide pendant 2 ans , j avais droit au vu de mon age a un renouvellement pour une durée de 5 ans ce qui m amenait vers la retraite tout en ayant un petit travail , monsieur macron a décidé de stopper tous ces contrats et a préférait nous mettre au chomage aujourd hui en très grande difficulté pour retrouver un emploi et en difficulté financière , ayant une vieille voiture qui ne passe pas le controle technique, je demande comment puis je faire pour m y rendre si par chance jedecrochais un emploi . Je precise j ai eleve mon fils toute seule je travaillais c etait dur mais J ai réussi a lui donner une situation. Inutile de dire que malheureusement durant cette période je n ai pas pu mettre de l argent de côté. Donc aujourd hui je n ai aucune marge de manoeuvre. Alors non je ne suis pas une fainéante ni une il lettree, je suis française et j ai droit au respect en tant qu’ être humain

  5. Le progrès est super dans certains domaines et même plus que nécessaire dans d’autres, cependant toutes les technologies et robotique tue les emplois. Arrêtons de utiliser des robots dans les entreprises ou alors les taxé chaque année fortement pour dissuader les entreprises de s’équiper de robotique.

    Le chômage est un droit et non une aide sociale puisque nous cotisons pour cela. Cependant nous sommes de plus en plus surveiller sous peine de tous nous déprimé.

  6. Bonjour a vous ,
    Moi bizarrement , je me suis sorti de ce bazar , alors j’ai créé ma petite entreprise, mais tenez vous …le maire de ma ville via je ne sais qui ..ma empêché d’exercer..alors j’ai écrit au bureau du président, qui prend en compte ma demande , alors il m’envoie chez le préfet, qui lui ne fait strictement rien a part m’envoyer a la chambre des commerces donc rien de concret..la je suis dégoutée je me suis battue pour cette petite affaire, et la accrochez vous , le préfet ma envoyé chez un psychiatre, je m’en suis sorti car je n’ai aucun entecedant , ni drogue ni alcool , cela m’a renvoyé au conseil départemental qui me font fermer gentiment mon entreprise et me remets au chômage ..je suis désespérée , ce qu’il me font vivre
    J’espère partir de ma région. Et de la France je suis écoeurée
    Cordialement

  7. Le problème premier étant évident. Le salaire moyen ou minimum lorsque mont arrive dans une entreprise est bien trop proche de ce que peux nous rapporter les aides ou autres et cela sans aucun effort. Le travail doit être vraiment revalorisé. Et le plus grave, lorsque oui on accepte certains immigré. Comment est il possible de penser à les payer au prix de leur pays et casser nos droit de l’homme et du travail. Le travail c’est la santé et je suis content de participer à laide de tous pour ceux qui ne peuvent plus travailler. Par contre j’ai un grand problème. Comment est il possible qu’il y est autant de haut salaire et dépense publique abusive en restaurant etc… tout cela payer par nos charges!!!

  8. Il est temps de contraindre par des contraintes bien plus fortes les employeurs du secteur privé comme du secteur public à embaucher en CDI les salariés employés en poste CDD sans cesse renouvelés.
    Par exemple faire bénéficier prioritairement ce salarié de la prochaine embauche dans fonction dans ce même établissement, institut ou administration tout en donnant le choix au salarié de refuser l’offre sans pénalité.
    Ainsi ça freinerait les abus de CDD encore beaucoup trop courants et non désirés par une majorité de salariés et permet à des salariés de conserver une flexibilité professionnelle

    1. Le problème des CDD dans le privé n’est pas le même que dans le public.

      C’est le très bon exemple que plus de protection donne parfois l’effet inverse que celui désiré.

      Tu mets des freins au licenciement en « interdisant » aux patrons de gérer comme ils le souhaitent (et pour la grande majorité des artisans, TPE et PME c’est juste faire vivre l’entreprise, les entreprises du CAC 40 c’est un autre débat). Donc ils n’embauchent pas en CDI à moins que le poste soit absolument nécessaire ou la conjoncture certaine. Qui peux prévoir l’activité économique dans 2 ans ? Voilà pourquoi il y a une digue entre ceux qui ont un job et ceux qui n’en n’ont pas ou sont précaires.
      Les freins au licenciement sont d’ordre administratifs mais aussi judiciaires avec un tribunal des prud’hommes qui ne marche pas, les décisions étant longues, disproportionnées par rapport à l’entreprise et pouvant causer la faillite, aléatoires en fonction du « juge » nommé par les syndicats d’extrême gauche… oui c’est le discours du Medef mais à raison. Dans ce tribunal archaïque malgré de récents ajustements, les juges sont aussi parties.

      Exemple vécu par un proche : tu souhaites embaucher un candidat qui sur son CV dit avoir la compétence de graphiste et maîtriser un logiciel pro. Tu lui laisses 1h avec un ordi pour te montrer qu’il ne connaît quasiment rien en fait. Tu ne l’embauches même pas. Il attaque aux prud’hommes en disant que tu l’as mis au travail de « fait » et que tu as donc en engagement vis à vis de lui, que toute sa vie difficile, alcoolisme et dépression sont dus à cette histoire. Il demande des dizaines de milliers d’euros de dommagement… 4 ans de procédure, des frais d’avocats bien réels (lui a un commis d’office gratuit), un poids sur le patron de l’entreprise qui n’avait qu’un autre salarié, et une condamnation à dédommager… (heureusement une somme moindre mais avec la procédure et l’avocat cela revient au même). Des exemples comme cela il y en a à la pelle.

      Tu donnes le droit au petites entreprises de licencier « sans justification » comme en Autriche, et alors pas de soucis tout le monde sera embauché en CDI.

      Pour le public le problème est souvent d’ordre réglementaire et budgétaire. Il faut souvent que l’employé soit titulaire d’un concours pour pouvoir avoir un poste en CDI et tant qu’il ne l’a pas c’est impossible. De plus en plus souvent c’est aujourd’hui un problème de programmation budgétaire aussi ou le budget alloué ne permet que X postes et une petite rallonge de maximum 1 an permet de faire X+1 mais on n’a aucune garantie pour l’année suivante. Hors on arrive à grappiller de nouveau X+1 et la situation se prolonge…

  9. La redistribution des richesses est une préoccupation majeure dans ce pays mais quelques faits :
    – La France est moins inégalitaire aujourd’hui qu’il y a 40ans
    – La France est moins inégalitaire aujourd’hui qu’en 2008 année de la crise financière, et c’est un des très rare pays dont c’est le cas
    – La France est un des pays parmi les moins inégalitaires au monde.

    Pour ceux qui n’arrivent pas à s’en convaincre, regardez le score de gini internationalement reconnu.

    Par contre la France redistribue chaque année de l’argent qu’elle n’a pas en empruntant aux banques et marchés financiers depuis 30 ans avec un budget déficitaire.

    Si une personne empruntait de l’argent pour le donner aux pauvres ses héritiers la feraient mettre rapidement en « tutelle » car la générosité c’est donner ce qu’on a et non donner ce qu’on a pas…
    Quand on parle de solidarité, bizarrement chez une grande partie de la population cela ne s’applique pas à ses propres enfants. La logique est peut être « après moi le déluge » mais qu’on ne vienne pas parler de fraternité. Et on commence à payer cher cette politique de l’autruche. Pour ceux qui n’ont pas compris où cela mène, regardez juste ce qui est arrivé à nos amis grecs…

    La France à l’habitude d’un standing qu’elle n’a plus les moyens de s’offrir depuis longtemps. Chacun pense que sa situation isolée est difficile sans voir toutes les retombées de cette distribution car en grande partie dans des services publics gratuits (santé, éducation, justice), beaucoup pensent que d’autres ont trop ou touchent trop et soit pas assez. Avec ce type de raisonnement égoïste et jaloux on va droit dans le mur, le conflit, le délitement de la société.

    Effectivement on peut probablement améliorer le système mais ce qui peut s’appliquer à un citoyen vertueux et moral ne peut être la règle pour tous les autres égoïstes qui de toute façon ne changeront pas leur manière de faire et penser. Il faut dans ce cas aussi tenir compte que l’on vit dans un monde ouvert où l’argent et les très riches n’ont plus de frontière. Donc les « y a cas faut qu’on » moralisateurs ne feront en rien avancer la situation sauf à se l’appliquer personnellement.

    Les prélèvements sur les classes très aisées atteignent un record en France par rapport à tous les pays du monde. Taxer plus, ce qu’a fait Hollande, a effectivement fait fuir cette population chez nos voisins. Mais il ne faut pas s’etonner alors que lorsqu’une usine ferme, on ne retrouve pas d’investisseur qui préfèrera créer des emplois ailleurs. Tout est une affaire de « juste proportion » à trouver mais il suffit de regarder nos voisins européens pour savoir que pour prendre « encore » plus aux « riches » (chacun a une définition proche de : celui qui l’est plus que moi !) on est pas loin du maximum. Évidemment les populistes sont toujours là pour dire que c’est possible mais suivez leurs discours économique à gauche (extrême) et vous aurez bientôt l’économie du Venezuela, de la Corée du Nord ou de l’ex URSS ou je ne crois pas que les gens vivent où vivaient mieux. Suivez leurs discours à droite (extrême) et vous aurez le même foutoir que le Brexit en encore plus important.

    Donc si on peut difficilement prélever plus, et que l’on souhaite arrêter de voler nos enfants, il faut redistribuer moins ou mieux.

    On pourrait commencer par redistribuer l’argent aux personnes qui cotisent et participent au système et non à ceux qui viennent juste se servir sans jamais avoir cotisé. C’est là que l’immigration est en partie un problème. Je ne parle même pas de l’immigration légale qui travaille et cotise comme tout un chacun et souvent prends un boulot que malheureusement des Français ne savent où ne veulent pas faire, on y reviendra. Je parle des dizaines de milliers d’illegaux qui pour l’écrasante majorité sont des migrants économiques, des rapprochements familiaux de personnes qui sont déjà à la charge de la société notamment en HLM, des SDF étrangers qui nous coûtent 1000 € par nuit lorsqu’ils cuvent dans un service d’urgence, des trafiquants et autres délinquants qu’on autorise à rester sur le territoire. Certains pays comme le Royaume Uni ont déjà instaurés des limites de temps pour percevoir des prestations sociales, pourquoi pas nous aussi plutôt que de payer 1 Milliard par an d’AME ?

    Dans la « meilleure » redistribution des richesses la frange la plus aidée de la population finit par avoir un niveau de vie égale voir supérieure à celle qui travaille au SMIC car elle n’en a pas les contraintes ( garde d’enfant, déplacements etc…) Donc oui la différence entre prestations sociales et travail n’est pas assez grande mais malheureusement il ne faut pas augmenter le SMIC actuellement car le coût du travail, qui est un des plus élevé de l’OCDE, induit le chômage de masse, mais par contre il faut baisser les prestations sociales et surtout leur cumule en espèce et nature. Cela permettrait de moins cotiser et donc faire regagner du pouvoir d’achat.

    Parce qu’il faut aussi des propositions concrètes je souhaiterais que tous les citoyens repayent des impôts sur le revenu même symbolique en déclarant tous les types de revenus, salaires, dividendes, droits, prestations, allocations, primes, mais aussi aides en nature (gratuité des transports, des vacances scolaires, cantines, etc) et la part gagnée de loyer en résidant dans un HLM par rapport au parc privé correspondant (une des plus grande injustice actuelle entre ceux qui y sont et ceux qui n’y sont pas à revenus égaux, et peut être une motivation à ceux qui n’en ont plus besoin pour libérer le logement). Toutes les niches fiscales doivent disparaître car elles ne concernent effectivement que les plus aisés. La politique fiscale de l’Etat se fera sur des « primes » distribuées à tout citoyen pour une action donnée mais qui sera déclarée et calculée dans le montant global de l’impôt qui est progressif. Ainsi plus les autres revenus seront élevés et moins la prime sera rentable voir pas du tout. Les cumulards des aides sociales ainsi que les optimisateurs fiscaux seront ainsi justement traités par l’impôt pour tous et redistributif.

    1. Une niche fiscale permet d’orienter l’epargne vers un secteur de l’économie que l’état souhaite développer. Donc par définition, un niche fiscale s’adresse à ceux qui ont de l’épargne. Regardez la niche sur les aides à domicile, quand l’état a voulu y revenir, un vague de rupture de contrat s’en est suivie. Une niche fiscale doit être limitée dans le temps et régulièrement évaluée et quand le secteur est mature cette doit être progressivement réduite.

  10. Il existe des arnaques à l’emploi via Pôle Emploi avec des emplois ne nécessitant aucune expérience qui promettent à la fois un salaire élevé et de multiples avantages doivent attirer votre attention. Les escrocs savent ce qui fait qu’un travail est attrayant.
    Ils utilisent, par exemple, souvent le terme « travail à domicile » dans les titres ou les descriptions d’emploi.
    Donc si une offre d’emploi vous paraît trop alléchante, contactez le site sur lequel l’offre est diffusée pour que la véracité des éléments soit vérifiée auprès du recruteur.
    De faux sites d’offres d’emploi alléchantes.
    Des messages électroniques simulés peuvent être également envoyés et donner l’impression que l’offre d’emploi est bien réelle et lucrative. Pour être plus crédibles, les courriels sont sophistiqués et contiennent souvent les noms d’employés authentiques de la société.
    La personne doit en retour fournir des données personnelles et financières sensibles et remplir des documents d’embauche fictifs, comme des formulaires de candidature, de visa, de renseignements bancaires et de conditions générales d’emploi, etc.
    Les fraudeurs demandent généralement de remplir rapidement les documents à fournir.
    Pourtant Pôle Emploi se sécurise, mais les offres continuent et ce sont les chômeurs qui doivent faire le signalement et non Pôle Emploi.

  11. tous les problèmes que vivent les français, quelque soit leur nature, sont liés à la redistribution des richesses. nous avons toujours d’une certaine manière accepté l’idée que dans ce monde, certains valaient plus que d’autres mais avec des rapports injustifiables et finalement inacceptables. une minorité aujourd’hui s’accapare de plus de la moitié des richesses. on nous dit que ceux là paient beaucoup d’impôts, plus de 50% de leurs revenus. ces salaires sont démesurés et ne se justifient pas. il y a que ceux qui les gagnent et leurs amis qui trouvent ces salaires justifiés et acceptables. il faut rétablir un équilibre entre tous les salaires. alors, s’il est vrai que nous ne sommes dans un monde fermé, cette question de l’équilibre des salaires doit être portée au niveau de l’Europe. la France pourrait être innovant sur ce point là et un précurseur. l’Europe doit s’emparer du sujet. les peuples européens attendre de l’Europe qu’il les protège et améliore leurs conditions de vie.
    ccontrairement aux discours que l’on peut entendre ici et là, les français ne sont pas contre les impôts, ils ne sont pas contre les taxes dès lors que ceux-ci sont justifiés et compris. les français se réalisent aussi lorsqu’ils peuvent apporter leurs contributions à notre société. je ne suis pas sûr que ceux qui ne paient pas d’impôts sur le revenu par exemple soient heureux de ne pas en payer. il faut que le travail soit plus rémunéré pour que tous ceux qui travaillent puissent vivre correctement et apporter leurs contributions à notre société. c’est la condition principale pour que les françaises et français fassent « peuple ». alors, oui, nous pouvons discuter de tous les sujets, mais tant la question de la redistribution et de l’équilibre des salaires n’est pas traitée avec honnêteté alors toute solution ne sera que rustine. il faut placé l’être humain au centre de tout, de toute décision y compris de l’économie et de la finance. l’économie et la finance doivent être au service de l’humanité. on nous dit également qu’il faut toujours baisser les impôts des plus riches pour qu’ils puissent rester en France. c’est incompressible… comment des français qui ont bénéficié du système éducatif français qui a fait d’eux ce qu’ils sont devenus peuvent faire du chantage à la France lorsqu’ils faut apporter leurs contributions. c’est inacceptable. tous ces gens doivent comprendre ce qu’est la France et ce qu’est un français. ils doivent beaucoup à la France ce qui leur donne des droits mais aussi des devoirs. aujourd’hui, ma femme et moi payons 7000 euros d’impôts sur le revenu et environ 3000 euros de taxes fonciers et habitation. nous sommes heureux d’apporter nos contributions car nous avons bénéficié du système français et nos enfants aujourd’hui en beneficient. aussi nous sommes solidaires des plus démunis malgré que nous connaissons des périodes difficiles comme tout le monde.
    Je propose que les allocations familiales soient assujettis aux conditions de ressources. réservons ces allocations aux plus démunis et fragiles.
    travaillons mieux pour gagner plus et non travaillons plus pour gagner plus.
    concernant l’éducation scolaire, revenir à un nombre d’élèves par classe qui soit acceptable et favorisant la réussite de tous les élèves.
    établissons des contrats de réussite de chaque élève entre les établissements (directions, professeurs), les parents et les élèves.
    allégeons le programme scolaire au collège et au lycée. bien identifier ce qui est utile de faire et ce qui ne l’est pas et qui pourrait être vu plus tard. prendre le temps d’enseigner, de transmettre les connaissances pour que les élèves puissent avoir le temps d’intégrer les concepts. cela ne sert à rien d’enseigner plein de choses aux élèves pour qu’à la fin de l’année qu’ ils aient rien retenu ni compris.

  12. Moi je propose la création de Telethon de l’emploi durant 3 jours où les 4 millions d’employeurs en France pourront faire une promesse d’emploi aux demandeurs. J’ai beaucoup à dire à ce ce sujet.
    Cordialement chers compatriotes

  13. Bonjour, à quand des débats dans les pôle emploi pour recrée un lien avec les demandeurs d emploi les plus en difficulté qui leur permettrai d échangé entre personne ayant les mm soucis sans craindre d être jugé.
    Sinon petite proposition tous nos service public s éloigne et ou nous demande de plus en plus de faire nos démarche par internet ok mes tous le monde peut pas prendre internet peut on pas avoir connexion au service public gratuit ou un internet » d état » .
    Sinon mon exemple mon père en 40 ans de travail 4 contrat de travail moi en 13ans plus de 120 contrats , a quand une limite dans les entreprises des contrat d intérim sa pourri tous et insite à profité du système de chômage! Et toute autre mes importante pour le liens et les rencontres et aussi la santé ,la disparition des terrains de sport ouvert au public de nos jours nos enfants doivent payé pour la moindre activité hors les parents ont pas tous les moyens.
    Désolé pour les fautes d orthographe.